Plantation

Période de plantation

Nous vous conseillons une plantation autour de la traditionnelle date de la « Sainte Catherine », et plus largement en automne, de mi-octobre à mi-décembre.
Hors des périodes de gel ou de sols détrempés, les rosiers peuvent être plantés jusqu’à la fin de l’hiver.
Si vous souhaitez planter un rosier au printemps, de mi-mars à juin, choisissez un rosier cultivé en pot.


Choix de l’emplacement

Pour vos rosiers, choisissez un emplacement bien exposé et bien ensoleillé (éviter l’exposition au nord), en privilégiant les terrains sains et bien drainant. Le soleil favorisera la floraison de votre rosier. Evitez de les planter à l’ombre d’un arbre ou au niveau de ses racines.


Distance de plantation

La distance de plantation dépendra de l’effet recherché. De façon générale, optez pour une distance de 40 à 60cm entre les rosiers à grandes fleurs. En massif et plates-bandes, limitez-vous à une distance de 45cm.
Au contraire, laissez une distance de 70cm entre deux rosiers couvre-sol, et 2 à 3m entre deux rosiers grimpants.


Conseils de plantation selon le type de rosier

  • Conseils généraux

En cas de plantation d’un rosier en remplacement d’un ancien rosier, il est important de remplacer la terre, sur une hauteur et une largeur de 50 cm au minimum, afin d’éviter les risques de maladies.

  • Rosier racines nues

Il est conseillé de planter votre rosier racines nues rapidement après achat.

Dans un premier temps, creusez un trou suffisamment large et profond, 40 à 50cm, et apportez au fond du trou un amendement ou engrais de votre choix, puis recouvrez d’une fine couche de terre pour éviter le contact direct des racines et de l’amendement.
Il peut ensuite être conseillé de rafraîchir le plant, en coupant légèrement les extrémités des branches et des racines.
Plantez le rosier, en veillant à enterrer la base des rameaux (point de greffe) de 2 à 3cm sous le sol.
Comblez le trou de terre, en tassant bien afin de favoriser le contact entre les racines et la terre.
Arrosez largement et tassez à nouveau, en rajoutant si besoin de la terre pour maintenir le point de greffe enterré.

Pour les rosiers en motte ou les rosiers présentés en pot de 2L, procédez de la même façon, sans recouper les racines, et en plantant le rosier avec la motte ou le terreau.


  • Rosiers cultivé en pot ou conteneur

La première étape est identique : creuser un trou large et profond de 40 à 50cm, et apportez un amendement au fond du trou, que vous recouvriez très légèrement.
Pendant ce temps, retirez le rosier du conteneur et trempez la motte dans une bassine d’eau, dans le but de bien ré-humidifier les racines, puis gratter légèrement autour de la motte pour faire ressortir les racines.
Placez ensuite la motte dans le trou, en déployant au maximum les racines sans les casser.
Recouvrez de terre ou d’un mélange de terre et terreau, en tassant bien pour favoriser le contact entre la terre et les racines.
Arrosez largement et tassez de nouveau, en rajoutant si nécessaire de la terre.

  • Rosiers tiges